Comment un diagnostic territorial partagé peut-il contribuer à développer une intelligence commune du territoire ?

Une étude de Christine Partoune – 2018


Étude portant sur l’analyse pédagogique et l’évaluation des modules de formation consacrés au diagnostic territorial partagé proposés par l’IEP


Mots clés :
- diagnostic territorial partagé
- paysage
- éducation relative à l’environnement
- éducation permanente
- formation


Introduction

Depuis que la participation citoyenne s’est institutionnalisée au début du millénaire sous l’impulsion du Programme des Nations unies pour le développement (PNUD), du Programme des Nations unies pour l’environnement (PNUE) et du livre blanc sur la gouvernance locale de l’Union européenne de 2003, qui en appellent à instaurer des systèmes de gouvernance plus démocratiques, les processus d’élaboration des programmes de développement local doivent intégrer la participation de toutes les parties prenantes.

Cette ambition démocratique portée par le secteur du développement territorial est venue en quelque sorte percuter le travail des acteurs du secteur de l’éducation permanente, puisque depuis 2013, en Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est aux centres culturels, aux maisons de la culture et aux bibliothèques qu’il est désormais demandé de réaliser une « analyse partagée du territoire » afin de faire émerger les enjeux de société sur la base desquels sera construit leur programme pluriannuel.

La multiplication des structures qui doivent réaliser un diagnostic territorial partagé a engendré une demande de formation en la matière, ainsi que des recherches en didactique, le plus souvent sous la forme de recherches-actions. Les missions de l’Institut d’Éco-Pédagogie s’inscrivent dans cette mouvance.

Depuis 2015, l’IEP s’appuie sur les résultats de deux recherches-actions antérieures que l’asbl a initiées (Hyperpaysages et Topozym) pour proposer des modules de formation à la mise en œuvre d’un diagnostic territorial partagé au départ du paysage : des modules courts de 2 ou de 4 jours auxquels ont participé les publics cibles évoqués supra. Notre propos, à travers cette étude, est de partager l’analyse réflexive portant sur ces dispositifs de formation.

Dans un premier article, qui a été par ailleurs publié le 11/07/2018 dans la revue française Projets de Paysage – revue scientifique sur la conception et l’aménagement de l’espace - www.projetsdepaysage.fr, nous définissons le cadre de références qui permet de situer les paradigmes pédagogiques sur lesquels les formateurs de l’IEP s’appuient. Nous décrivons ensuite le dispositif de formation au diagnostic partagé pour illustrer comment les formateurs ont concrétisé leur recherche de cohérence entre les finalités de la formation, les objectifs à atteindre et la méthodologie mise en place. Nous proposons enfin une analyse des points forts et des limites de la démarche, ainsi que des pistes d’amélioration qui en émergent.

PDF - 1.3 Mo
Comment un diagnostic territorial partagé à partir du paysage peut-il contribuer à développer une intelligence commune du territoire ?
Cliquez sur l’image pour télécharger l’article



Dans un second article, nous présentons les résultats d’une enquête menée fin 2018 auprès des 40 personnes qui ont participé aux modules de formation consacrés au diagnostic territorial partagé entre novembre 2016 et décembre 2017 (3 modules distincts, l’un de 2 jours, les autres de 4 jours).

PDF - 102.1 ko
Évaluation des modules « Diagnostic territorial partagé » organisés par l’IEP
Cliquez sur l’image pour télécharger l’article






Forum de l'article