JPEG - 40.8 ko
Illustration : Maurine Schiffler


NOS PROCHAINES FORMATIONS



Les photolangages

Une journée de formation

Le 22 octobre 2019, à Namur
Le 12 décembre 2019, à Bruxelles

Voir détails



Les photolangages
- Approfondissement -

Une journée de formation

Le 5 novembre 2019, à Namur

Voir détails



Entreprendre pour une transition socioécologique :
des valeurs à l’action !
Outils et repères pour passer d’une idée à sa concrétisation

Quatre matinées de formation

Les 6, 13, 20 et 27 novembre 2019, à Liège

Voir détails



Mobiliser des intelligences citoyennes en réponse aux injustices environnementales

Deux jours de formation

Les 12 et 13 novembre 2019, à Liège

Voir détails



Techniques d’animation en ErE
- Approfondissement -

Trois jours de formation

Les 18, 19 et 25 novembre 2019, à Namur

Voir détails



Concilier épanouissement personnel et professionnel,
engagement et plaisir !

Deux jours de formation

Les 2 et 9 décembre 2019, à Liège

Voir détails



Initiation à l’art du conte
Un outil de sensibilisation à part entière

Trois jours de formation

Les 5, 6 et 13 décembre 2019, à Villers-la-Ville

Voir détails



Animer en accueillant ses propres émotions et celles des participants

Deux jours de formation

Les 28 et 30 janvier 2020, à Liège

Voir détails


L’incivilité environnementale


Cahier pédagogique composé de deux parties complémentaires. La première apporte des éclairages théoriques et des données concrètes, tandis que la seconde comporte des pistes méthodologiques et des outils.



ANALYSES


Se soucier du bien-être animal : oui, mais jusqu’à quel point ?

Etes-vous spéciste ou antispéciste ? Là est la question !

La révision du Code du bien-être animal pour la Wallonie ne cesse d’attiser la polémique et a mis en lumière avec plus d’acuité l’existence d’un mouvement radical de défense de la cause animale qui rallie de plus en plus de personnes partisanes de l’antispécisme. Pour les antispécistes, les considérations éthiques ne se limitent pas seulement à la question de la souffrance animale. Ils en appellent à une reconnaissance intrinsèque de l’égalité entre toutes les espèces animales, récusent la supériorité de l’homme sur les autres espèces et condamnent le pouvoir absolu qu’il s’est octroyé sur elles. Au fond, leur revendication pourrait se résumer ainsi : « Laissez vivre les animaux librement, foutez-leur la paix ! ». Au sein du secteur de L’Éducation relative à l’Environnement, ce débat est présent et mérite d’abord que l’on comprenne de quoi il s’agit, avant de se positionner.


Lire l’analyse


Accompagner la construction de l’être au monde dans sa relation à l’environnement :
quelles approches pédagogiques du sensible pour favoriser les comportements écocitoyens ?

De plus en plus, la place importante des émotions et du rapport sensible dans les processus d’apprentissage est reconnue par les éducateurs et sciences de l’éducation. De même que nombre d’acteur·rice·s en Éducation relative à l’Environnement (ErE) tablent sur l’idée que la multiplication d’expériences positives en pleine nature chez les enfants facilitera chez ces derniers l’engagement écocitoyen à l’âge adulte. Mais quelles approches pédagogiques l’ErE peut-elle proposer qui prennent en compte les émotions et qui facilitent en ce sens la construction de l’être au monde et l’accompagnement émancipateur des personnes ? Enfin, quelles réflexions et pistes d’actions proposer face au constat de plusieurs inégalités dans l’accès à la nature comme dans le rapport sensible à l’environnement ?

Lire l’analyse





Avec le soutien de la Fédération Wallonie-Bruxelles et de la Wallonie





Pour recevoir notre newsletter




Forum de l'article